Journée de cohésion régionale

  • -

Journée de cohésion régionale

Journée de cohésion dans la région Massif Central

La Croix-Rouge du Massif Central a organisé une Journée de cohésion régionale le samedi 12 avril sur le site du Volcan de Lemptégy, à Saint-Ours dans le Puy-de-Dôme. Cet événement était le premier du genre pour cette nouvelle région, née de l’union de l’Auvergne et du Limousin en octobre 2012. Le Professeur Jean-Jacques Eledjam, le président de la Croix-Rouge française, était aux cotés de 200 bénévoles et salariés de l’association pour cette journée d’échange, de partage et de convivialité….

 Interview du Président National

 

Rien n’a été laissé au hasard pour cette journée de rassemblement. Le site du Volcan de Lemptégy a été privatisé pour l’occasion et paré des couleurs de la Croix-Rouge française. Un village montrant les différentes activités de l’association a été aménagé, notamment dans la cour centrale du site, avec un stand urgence et secourisme composé d’un poste de secours et d’un centre d’accueil des impliqués. A l’intérieur de la salle Lemptégy, bâtiment du site, différents stands étaient présentés, dont celui de la jeunesse ainsi que ceux des deux instituts de formation de la région. L’un d’eux était dédié à l’exposition des 150 ans de la Croix-Rouge française, une manière de rappeler et de célébrer cet anniversaire tout en rendant  hommage à ceux qui se sont engagés.

Diversité d’acteurs et unité des valeurs

Cette journée de cohésion avait tout son sens dans le Massif Central, toute nouvelle région fruit de la fusion récente entre les régions Auvergne et Limousin. La matinée a ainsi été dédiée à une séance plénière où l’ensemble des participants a pu partager l’expérience des uns et des autres. Matinée durant laquelle, tour à tour, les établissements, les actions bénévoles ont été présentées ainsi que les formations délivrées par les instituts régionaux de formation sanitaire et sociale (IRFSS) et la Croix-Rouge Jeunesse. Un moment qui a permis à chacun de se rendre compte de la globalité de l’action de l’association sur le territoire de la région Massif Central. Mieux se connaître pour mieux travailler ensemble, voilà tout l’intérêt de cette journée. Et il semble que cela ait porté ces fruits, comme nous l’expliquent Frédérique et Martine, bénévoles à l’accueil de jour de Limoges : « Nous sommes assez isolées dans notre activité, donc ce temps d’échanges permet de se rendre compte que l’on n’est pas seules. On partage et on prend des idées. On voit ce qui se fait ailleurs et ça donne envie d’en faire plus. C’est vraiment stimulant ! »

 

Préparer l’avenir

Cette journée aura donc permis de se projeter sur l’avenir comme l’a rappelé le président de la délégation régionale, Alain Gaillard lors de son discours d’ouverture : « nous sommes une diversité d’acteurs – bénévoles, salariés, étudiants- mais nous œuvrons tous au quotidien pour lutter contre toutes les formes de souffrance. Aujourd’hui, nous prenons de la hauteur pour apprécier le parcours accompli et penser à notre avenir. »

De l’avenir, il en a été justement question lors du discours du Professeur Jean-Jacques Eledjam. Le président de la Croix-Rouge française s’est exprimé avec une grande honnêteté sur la situation de l’association : « depuis 150 ans, la Croix-Rouge française a su se réinventer  avec une grande créativité. Il faut que la Croix-Rouge continue de s’adapter à son temps, qu’elle s’ouvre sur l’extérieur, tout en respectant ses principes. Je crois en une ‘concurrence solidaire’. La Croix-Rouge pourrait s’associer à d’autres associations pour permettre une meilleure prise en charge des plus défavorisés. » Des paroles applaudies et appréciées.Nathalie Auphant

 

article de presse La Montagne
CROIX-ROUGE

250 bénévoles et salariés du Massif central réunis
Une fusion pour les cent cinquante ans

ll n’en va pas de même en politique et dans le monde associatif : si la fusion des régions soulève un tollé parmi les élus, elle est saluée dans les rangs des bénévoles et des salariés de la Croix-Rouge. L’an dernier, L’Auvergne et le Limousin décidaient en effet d’unir leurs forces « pour être plus efficaces » estime Alain Gaillard président de ce qui s’appelle désormais la délégation Massif Central « La journée d’aujourd’hui se déroule a un moment particulier de notre histoire, la Croix Rouge a 150 ans. Elle vise a renforcer encore la cohésion de nos équipes qui ont appris a se connaître au fil des mois » ajoute-t-il.

Une image préservée
A ses côtes, Jean-Jacques Eledjam, président national est venu saluer cette fusion réussie, a un moment ou la Croix-Rouge est de plus en plus sollicitée « Nous avons toujours
réussi a trouver des solutions aux problèmes auxquels nous devions faire face, mais aujourd’hui, il en est un que nous n’arrivons pas a résoudre le nombre croissant de nouveaux pauvres » constate le président.

Heureusement, L’image dont bénéficie l’association depuis sa création reste le garant de
son efficacité « Si on regarde les dons sur les cinq dernières années, on se rend compte que leur niveau reste le même Ce qui nous permet de ne pas avoir a faire de choix budgétaires
cruciaux » ajoute Jean-Jacques Eledjam.

Pas de crise, non plus, du côté des bénévoles, même si leur profil a change « Avant, nous avions des gens qui restaient chez nous de très longues années, aujourd’hui c’est un bénévolat qui tourne plus. Ce qui nous permet d’avoir en permanence un regard neuf sur nos actions» complète Alain Gaillard « Nous souhaiterions une meilleure reconnaissance de ce bénévolat et nous espérons que les pouvoirs publics nous entendrons» conclut le président national

Patrick Berthanon

 


les dernières infos

%d blogueurs aiment cette page :